Lecture : 12 min.

Comment rédiger un article SEO et améliorer son référencement dans Google ?

Pas le temps de lire notre article ?

Comment rédiger un article SEO et améliorer son référencement dans Google ?

Excepté si vous disposez d’une expertise avérée en blogging, écrire un contenu optimisé pour le web représente un véritable défi. En effet, vous devez impérativement maîtriser les principes du référencement naturel pour bien apparaître dans les moteurs de recherche, en plus de posséder une belle plume pour capter l’attention des internautes. Découvrez comment rédiger un article SEO qui se positionne dans les résultats de Google à l’aide de nos conseils.

Qu’est-ce que le SEO ?

Le SEO, pour Search Engine Optimization, regroupe l’ensemble des techniques d’optimisation des pages d’un site internet dans l’optique d’améliorer leur positionnement dans les résultats des moteurs de recherche (la SERP).

L’objectif du référencement naturel consiste à augmenter votre visibilité sur Internet et ainsi attirer des clients potentiels sur votre site web. Ce travail est généralement confié à une agence SEO ou à un référenceur web indépendant.

L’optimisation se pratique sur deux axes distincts et complémentaires :

  • On-page qui se concentre sur le contenu des pages ;
  • Off-page qui cherche à développer votre réputation en ligne via l’obtention de backlinks de qualité.

Lors de la rédaction d’un article SEO, accordez votre attention uniquement aux éléments on-page comme :

  • Balises HTML (Title, Meta, Hn) ;
  • Balise canonique ;
  • URLs ;
  • Maillage interne ;
  • Richesse du champ sémantique ;
  • Balisage et poids des images.

Si vous pensez ne pas maîtriser totalement ces bases, offrez-vous un coaching personnalisé pour monter rapidement en compétences avant de passer à la rédaction d’un article optimisé.

Pourquoi est-il primordial de rédiger un article SEO ?

Vous captez la majorité de vos prospects sur les réseaux sociaux ? Vous connaissez parfaitement le fonctionnement des annonces payantes comme Google Ads et Bing Ads ? Du coup, vous vous dites que vous n’avez pas besoin du référencement naturel.

Pourtant, rédiger des articles optimisés représente une opportunité de diversifier vos canaux d’acquisition et de fidéliser votre audience dans l’optique d’améliorer votre taux de conversion.

De plus, la pérennité d’un business en ligne impose de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier. Vous devez multiplier les canaux d’acquisition pour écarter tous risques qui nuiraient à votre activité comme :

  • Une modification des algorithmes des médias sociaux ;
  • Une forte augmentation des enchères sur vos requêtes les plus rémunératrices.

De même, nous vous déconseillons de faire du trafic organique votre seule source de trafic. En effet, comment sera impacté votre chiffre d’affaires en cas de pénalité de Google ou d’un changement de l’algorithme qui ferait reculer vos pages dans les résultats de recherche ?

11 conseils pour savoir comment rédiger un article optimisé SEO sans être un expert

Outre la maîtrise des principales règles du référencement naturel, rédiger un article SEO requiert d’apporter une attention particulière à certains points spécifiques. Voici nos recommandations.

Définir le mot-clé principal de votre article

Comment rédiger un article SEO qui se positionne sans identifier le mot-clé en amont ? C’est tout bonnement impossible, car la requête que vous travaillez conditionne l’ensemble de votre contenu.

Opter pour la longue traîne

Les mots-clés de longue traîne désignent des requêtes qui se composent généralement de plus de trois mots comme « comment rédiger un article SEO » ou « comment nettoyer canapé tissu ». Vous disposez d’un vaste choix d’outils pour sélectionner le mot-clé le plus adapté, tels que :

  • Le planificateur de mots-clés de Google (Keyword Planner) ;
  • SEMrush ;
  • Ubersuggest ;
  • Ahrefs.

Le premier avantage d’un mot-clé de longue traîne réside dans la plus faible concurrence à affronter pour votre référencement naturel. En effet, votre page web se positionnera plus rapidement dans les résultats des moteurs de recherche.

De plus, une requête de longue traîne cible un public plus spécifique. Par conséquent, même si son volume de recherche est plus faible, ce type de mot-clé vous permet d’attirer du trafic qualifié sur votre site internet et d’améliorer votre taux de conversion.

En règle générale, les mots-clés de longue traîne génèrent 10 % du trafic sur un site web tandis qu’ils contribuent à hauteur de 90 % au chiffre d’affaires, d’où leur importance dans votre stratégie de contenu.

Analyser l’intention de recherche

Pour valider le choix de votre mot-clé de longue traîne, pensez à vérifier l’intention de recherche des internautes avant de rédiger votre article optimisé SEO. En effet, votre contenu doit correspondre aux réponses que cherche l’internaute pour avoir une chance de se positionner sur la première page de Google.

On recense 4 types d’intentions de recherche :

  • Informationnelle : l’internaute cherche à apprendre quelque chose en lien avec une question ou un problème spécifique ;
  • Navigationnelle : l’utilisateur recherche un site web qu’il connaît, mais il ne se souvient pas de son URL exacte. Ce type de requête contient généralement le nom de la marque ;
  • Commerciale : l’internaute souhaite être conforté dans son choix avant sa prise de décision. Dans ce cas, il recherche avant tout des avis clients et des comparatifs ;
  • Transactionnelle : l’internaute veut concrétiser l’achat d’un produit ou d’un service.

Choisir un titre accrocheur

Le titre de votre article optimisé se trouve au sein de la balise Title de votre page. Cette balise figure parmi les 200 critères de l’algorithme de Google et elle correspond au titre qui sera relayé dans les résultats des moteurs de recherche.

Par conséquent, votre balise Title doit impérativement :

  • Contenir votre mot-clé principal pour améliorer votre référencement ;
  • Susciter l’intérêt de l’internaute pour l’inciter à cliquer.

Notez que vous disposez d’un nombre de caractères limités pour mener à bien cette mission. En effet, votre titre ne doit pas excéder 580 pixels soit 50 à 80 caractères. Au-delà, son affichage sera tronqué dans la SERP.

Séduire l’internaute avec votre meta description

Sachez que la meta description ne figure pas parmi les 200 critères pris en compte par l’algorithme Google pour déterminer votre positionnement dans la SERP. D’ailleurs, Google réécrit généralement les meta descriptions de la première page des résultats de recherche :

  • 68 % du temps sur desktop ;
  • 71 % pour l’affichage sur mobile.

Pour éviter qu’elle ne soit réécrite, assurez-vous qu’elle contient votre mot-clé principal et utilisez à bon escient les 990 pixels dont vous disposez (environ 160 caractères) pour susciter l’intérêt des internautes.

En effet, rédiger un article SEO qui capte l’attention des internautes exige d’écrire une meta description qui les incite à cliquer sur votre lien dans la page des résultats de recherche.

Pensez votre meta description comme un dessert : gourmande et alléchante

Rédiger une introduction attrayante

La durée d’attention moyenne d’un internaute s’élève à 8 secondes en moyenne. Par conséquent, vous disposez d’un temps très court pour le convaincre que votre article de blog mérite qu’il y consacre davantage de temps.

Concrètement, comment rédiger une introduction d’article séduisante ? Pour être efficace, vous devez écrire un chapô et non pas une introduction a proprement parlé. Ainsi, vous devez impérativement répondre aux questions : Qui ? Où ? Quand ? Comment ?

Si l’entrée en matière de votre article n’est pas à la hauteur, l’internaute quittera rapidement votre site et ira chercher la réponse à sa question chez l’un de vos concurrents.

En plus de passer à côté d’un nouveau client, cette action détériore votre taux de rebond et envoie un signal négatif à Google. Par conséquent, vous risquez de voir votre positionnement revu à la baisse et donc de perdre en visibilité auprès d’autres prospects.

Renforcer le champ sémantique

Rédiger un article SEO nécessite bien plus que de trouver une bonne idée d’article de blog. En effet, vous allez devoir écrire un contenu qui comporte un champ lexical riche tout en limitant au maximum les fautes d’orthographe.

De plus, vous devez identifier l’ensemble des mots-clés secondaires en lien avec votre requête de longue traîne. Ils sont cruciaux, car ils permettent d’étoffer le champ sémantique de votre contenu. Pour les trouver, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Vous appuyer sur les informations fournies dans la SERP de Google dans les sections « Autres questions posées » et « Recherches associées » ;
  • Utiliser des outils en ligne comme 1.fr, yourtext.guru ou Semji.

Le respect de ces conditions s’avère indispensable pour que Google classe votre texte parmi les plus qualitatifs présents sur Internet.

Attention toutefois à intégrer les mots-clés de votre liste de façon naturelle et mesurée dans votre article optimisé. Gardez en tête que l’objectif consiste à répondre à la question du lecteur de manière claire et exhaustive.

Structurer votre article de blog

Comment rédiger un article SEO qui plaît aux crawlers ainsi qu’aux internautes ? À ce stade, la structure de votre article de blog est déterminante.

Tout d’abord, commencez par réaliser un plan pour hiérarchiser votre contenu dans des balises Hn (pour Heading). Il en existe 6 différentes : H1, H2, H3, H4, H5 et H6.

Notez que :

  • Votre article ne peut comporter qu’une seule balise H1 qui correspond au titre principal, à ne pas confondre avec la balise Title évoquée précédemment ;
  • Chaque paragraphe ou sous-partie ne doit pas excéder 300 mots ;
  • Vous devez toujours ajouter au moins deux sous-parties au sein d’un même paragraphe pour que les robots de Google saisissent le sens de votre article.

De plus, Google Bert n’analyse qu’un nombre limité de mots-clés. Par conséquent, bien découper votre texte vous assure une optimisation de votre référencement grâce à une meilleure compréhension par les robots de Google.

Autre point primordial pour rédiger un article optimisé SEO : aérer au maximum votre contenu pour faciliter la lecture pour les internautes.

Privilégier la qualité à la quantité

Quel est le nombre de mots à viser lorsque l’on souhaite rédiger un article optimisé SEO ? Comme nous avons pu l’évoquer dans un autre de nos articles, la longueur idéale d’un article de blog est celle qui vous permet de répondre à la question de l’internaute de façon exhaustive, mais sans broder.

En effet, vous devez garder en tête que vous écrivez des articles qui correspondent aux besoins de vos lecteurs, et non pas pour les robots de Google.

Ainsi, même si de nombreuses études concluent que les contenus d’environ 2 000 mots se classent le mieux dans les résultats des moteurs de recherche, vous devez traiter la problématique en profondeur de manière claire et qualitative.

Par conséquent, rédiger un article SEO qui se positionne dans Google requiert de prendre en compte de multiples critères :

  • L’objectif de votre article ;
  • Le profil de votre audience ;
  • Le format de votre contenu.

Optimiser les images et les vidéos qui illustrent votre article

Vous vous demandez ce que vient faire ce conseil alors que vous cherchez uniquement comment rédiger un article SEO ? La réponse est simple : un article de blog agrémenté de photos ou de vidéos est beaucoup plus agréable et fluide pour le lecteur.

De plus, l’ajout de contenus visuels est un excellent moyen d’améliorer votre référencement naturel. En effet, vos images apparaissent dans les résultats de recherche de Google Images et peuvent ainsi générer du trafic supplémentaire sur votre site web.

Notez que les robots de Google n’ont pas d’yeux. Par conséquent, vous devez compléter plusieurs éléments afin qu’ils soient en mesure de « comprendre » l’image :

  • Personnaliser le nom de chaque image avec un mot-clé ;
  • Remplir l’attribut ALT avec une phrase courte qui décrit l’image en y intégrant un mot-clé pertinent.

Pensez à compresser vos images avant de les télécharger sur votre site afin de ne pas ralentir votre temps de chargement. Votre référencement dans les moteurs de recherche serait pénalisé ! Pour ce faire, optez pour le format WebP qui allège le poids de plus de 30 % comparé au format JPEG, sans perte de qualité.

Soigner le maillage interne

Le principe du maillage interne consiste à lier entre elles plusieurs pages de votre site qui traitent d’une thématique relativement similaire. Ainsi, vous donnez la possibilité à vos lecteurs d’approfondir certains sujets pour lesquels vous avez rédigé un article optimisé.

De plus, le maillage interne joue également un rôle primordial pour le SEO. En effet, les crawlers des moteurs de recherche naviguent de page en page grâce aux liens qui les relient entre elles. Si vous réalisez un maillage astucieux, vous prouvez votre expertise sur le sujet et vous facilitez le travail d’exploration des robots.

Afin que votre maillage interne impacte au maximum le référencement naturel de vos articles, optez alternativement pour le mot-clé principal ou les variations de la requête pour le texte des ancres pour apporter davantage de poids sémantique.

Connecter votre contenu à des sources externes

De prime abord, intégrer un lien vers un autre site au sein de votre article peut vous sembler absurde. Pourquoi vouloir prendre le risque de perdre l’internaute que vous avez eu tant de mal à convaincre de venir lire votre contenu ?

Tout simplement parce que l’ajout de liens sortants apporte une valeur supplémentaire à votre contenu. D’une part, vous proposez aux lecteurs d’en apprendre plus sur un sujet spécifique et d’autre part les moteurs de recherche apprécient particulièrement les liens sortants.

Toutefois, veillez à toujours renvoyer votre audience vers des sites d’autorité pour améliorer encore l’impact de cette action sur votre référencement dans Google.

Penser à optimiser son URL

Que vous utilisiez WordPress, Wix ou Shopify pour votre blog, votre CMS génère automatiquement l’URL de votre article sur base de son titre. Or, l’optimisation de votre URL peut vous permettre de gagner plusieurs places dans la SERP.

Selon une étude réalisée par Backlinko sur plus de 1,1 million de mots-clés, les sites qui se positionnent en première position dans les moteurs de recherche ont une URL plus courte que leurs concurrents.

9 caractères en moyenne séparent le site en 1ère position du 10ème dans la SERP

Notez qu’il est primordial que votre URL comporte le mot-clé principal de votre contenu pour optimiser votre référencement.

Pour réduire l’URL de votre article, commencez par retirer l’intégralité des stop words, également appelés mots creux ou mots vides, tels que « le », « une » ou « votre ». En effet, les robots des moteurs de recherche ne lisent pas ces mots.

De plus, la norme W3C qui définit les standards techniques liés au web interdit le recours aux majuscules ainsi qu’aux accents dans une URL.

Par conséquent, si vous écrivez un article SEO qui s’intitule « Comment entretenir sa façade en hiver ? », optez pour l’URL : « comment-entretenir-facade-hiver ».

Est-ce suffisant de rédiger un article SEO pour être bien positionné ?

Votre contenu coche toutes les cases précédentes, mais il ne remonte pas dans les résultats de Google ? Malheureusement, rédiger un article optimisé SEO n’est pas toujours suffisant pour apparaître sur la première page de la SERP.

Tout d’abord, la concurrence est rude et la majorité des sites web pratiquent l’optimisation SEO. De plus, l’algorithme de Google analyse plus de 200 critères qui varient plusieurs centaines de fois chaque année.

Par conséquent, l’amélioration de votre référencement dans les moteurs de recherche requiert également :

  • La production de nombreux contenus optimisés dans votre thématique pour que Google vous considère comme un expert de votre domaine ;
  • L’obtention de backlinks naturels pour démontrer la qualité de vos contenus ;
  • Un site internet accessible sur tous les supports (responsive) avec un temps de chargement restreint.

Votre positionnement dans Google ne s’améliore pas malgré tous vos efforts ? Nous nous tenons à votre disposition pour vous aider à gagner en visibilité sur Internet.

Nos autres articles susceptibles de vous intéresser

Laisser un commentaire