Lecture : 19 min.

Référencement immobilier | Comment booster sa visibilité ?

Pas le temps de lire notre article ?

Le référencement immobilier booste votre visibilité
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Comment vous démarquez-vous parmi les 30 000 agences immobilières que compte la France ? Vous n’y parvenez pas ? Avec une telle concurrence, c’est prévisible. Vente, investissement, location, la réflexion autour d’un projet foncier débute souvent sur Internet. Pour capter vos clients à la source, améliorez durablement votre positionnement dans Google grâce au référencement naturel, appelé SEO pour Search Engine Optimization. Apprenez à optimiser vos campagnes publicitaires dans Google Ads pour donner un coup de fouet à votre référencement immobilier. Les résultats ne se feront pas attendre et votre agence immobilière sortira du lot.

Se positionner durablement avec le SEO immobilier

Optimiser le référencement de son site immobilier nécessite de connaître les critères de l’algorithme de Google pour l’apprivoiser et vous placer parmi les premiers résultats de recherche. Suivez chacune de ces étapes pour décrocher le Graal : la première position !

Choisir les bons mots-clés

Les fondations de votre stratégie de référencement immobilier reposent sur la sélection des mots-clés que vous ciblez et sur lesquels vous tentez de vous positionner dans Google.

Établir une liste d’idées

La règle d’or à connaître : un mot-clé = une page. Ne travaillez qu’une seule requête clé par page de votre site internet, même si les moteurs de recherche vous positionneront sur plusieurs requêtes sémantiquement proches. Vous créerez donc une page pour chaque mot-clé sur lequel vous souhaitez être référencé.

Vous disposez d’ores et déjà du meilleur outil du marché pour trouver des mots-clés : votre cerveau ! Mettez-vous à la place des internautes, et imaginez les requêtes qu’ils saisissent dans Google lorsqu’ils recherchent un professionnel de l’immobilier ou une information en lien avec votre domaine d’activité. Vous pouvez même interroger vos proches et vos clients si cela peut vous aider dans votre démarche. Concentrez-vous sur les mots-clés qui se rapportent à vos services.

Par exemple, si vous êtes promoteur à Strasbourg, il y a de fortes chances que les premiers mots qui vous viennent à l’esprit soient :

  • promoteur immobilier Strasbourg ;
  • programme neuf Strasbourg ;
  • appartement neuf Strasbourg ;
  • maison neuve Strasbourg.

En revanche, si vous ne proposez aucune activité de transaction, vous positionner sur le mot-clé « agence immobilière Strasbourg » s’avérera inutile, sauf si votre activité est susceptible d’évoluer prochainement.

Parfaire sa sélection

Après l’établissement de votre liste, vérifiez les points suivants pour chaque mot-clé à l’aide des outils gratuits de Google :

  • le volume de recherche mensuel. Google Keyword Planner vous indique le nombre de demandes effectuées chaque mois et il vous suggère également d’autres mots-clés en lien avec le vôtre ;
  • la concurrence. Pour visualiser le nombre de pages positionnées sur votre mot-clé, allez sur Google et tapez la requête « allintitle: votre mot-clé ». En haut de la page, Google vous renseigne sur le nombre de résultats, ce qui correspond à la quantité de pages web concurrentes ;
  • la saisonnalité. À l’aide de Google Trends, vous voyez si vos mots-clés connaissent des cycles de recherche. S’ils sont recherchés toute l’année avec le même volume, on parle de requête froide. À l’inverse, s’ils sont soumis à une périodicité, on parle alors de requête chaude. Par exemple, les recherches de l’expression « construire piscine » débutent en janvier pour atteindre un pic fin juin. Pour positionner un article sur cette requête, publiez-le plusieurs semaines avant le pic pour que Google puisse l’indexer correctement.

Pour affiner votre liste, allez jeter un œil à vos concurrents et analysez sur quels mots-clés ils axent leur référencement immobilier.

Étudiez le référencement immobilier de vos concurrents pour vous inspirer

Le cas échéant, consignez votre sélection dans le cahier des charges que vous transmettrez au professionnel en charge de la conception ou de la refonte de votre site internet. Ainsi qu’au rédacteur web SEO qui sera en charge de vos contenus, si vous externalisez cette mission. Ces informations précieuses leur feront gagner du temps pour la réalisation de leur mission.

Créer des contenus de qualité

Maîtriser les règles de la rédaction web SEO

Maintenant que vous avez coulé les fondations de votre site web immobilier, passez au montage des murs : la rédaction. Avant de foncer tête baissée sur votre clavier, voici un rappel de quelques règles élémentaires :

  • insérez votre requête clé de façon naturelle dans vos textes et à des endroits stratégiques (le titre principal, le chapô, etc.). L’époque où celui qui mettait le plus de fois le mot-clé se classait premier est révolue. C’est désormais la qualité qui prime ;
  • travaillez le champ sémantique et le champ lexical autour de votre mot-clé. Depuis l’introduction du nouvel algorithme BERT fin 2019, Google interprète le sujet traité par votre page à l’aide de tous les mots qui la compose. Plus votre texte est riche, plus il est facile pour les robots des moteurs de recherche de comprendre le thème de votre page et donc de la ranger correctement dans leur index ;
  • apportez le maximum de valeur à vos lecteurs. Google évolue pour devenir un moteur de réponse plutôt qu’un moteur de recherche. Ce qui signifie qu’il privilégie la qualité et la pertinence des contenus pour satisfaire les internautes ;
  • traitez le sujet en profondeur. Les premiers résultats dans Google concernent des textes de 2 000 mots en moyenne, ce qui correspond à un temps de lecture d’environ 7 minutes. N’ayez pas peur d’être exhaustif. Si votre contenu intéresse les internautes, ils le consulteront jusqu’au bout.

Rédiger des articles pour chaque étape du tunnel de vente

Le parcours d’achat d’un internaute commence presque toujours sur un moteur de recherche pour se poursuivre au gré des explications obtenues. La stratégie de référencement de votre site immobilier apporte une aide et des réponses concrètes à chaque étape de réflexion avant décision.

Prenons l’exemple de Jeanne et Christian, un couple de trentenaires sans enfant, qui souhaitent vendre leur appartement pour s’installer dans une maison plus spacieuse. Leurs premières réflexions sur ce projet portent sur les questions suivantes :

  • comment vendre son appartement de particulier à particulier ?
  • quelles garanties lors de la vente de son appartement par une agence immobilière ?
  • etc.

À ce stade, ils n’ont arrêté aucune décision pour la vente. Ils évaluent les différentes options qui s’offrent à eux. En fonction des articles que vous proposez sur votre site web, ils liront peut-être :

  • quels sont les tarifs d’un agent immobilier ?
  • comment rompre un mandat immobilier ?
  • etc.

Convaincus qu’une agence immobilière facilitera leurs démarches et leur fera économiser du temps, ils feront sans doute appel à l’agence auprès de laquelle ils auront obtenu toutes ces précisions !

Proposer du contenu de qualité à chaque étape du parcours d’achat permet de :

  • capter des clients qui entament leur réflexion ;
  • renseigner les leads sur les différentes approches ;
  • apparaître comme la meilleure solution pour les prospects en phase de décision.

Alimenter votre site internet avec des articles informatifs et intéressants améliore votre référencement immobilier. Vous démontrez à Google votre expertise dans votre domaine et votre faculté à satisfaire la curiosité de vos visiteurs.

Améliorez votre référencement immobilier en partageant vos connaissances

Pour ne pas ruiner tous vos efforts, assurez-vous de mettre régulièrement vos contenus à jour avec des données récentes, notamment pour les informations légales et chiffrées, afin de garder votre positionnement dans les résultats de recherche !

Soigner la partie technique

Votre premier article de blog est prêt à être publié. Vous savez qu’il répond à l’ensemble des questions des internautes sur la requête clé choisie. Comment ? Parce que vous avez épluché tous les articles sur le sujet et que vous y avez apporté votre propre expertise ! Cependant, pas de précipitation pour le mettre en ligne.

Mettez-le en forme pour qu’il satisfasse non seulement vos lecteurs, mais également les critères de Google. La partie technique compte presque autant que la rédaction pour votre référencement immobilier et l’expérience offerte aux internautes.

Peaufiner le balisage HTML

Le balisage HTML de votre site internet remplit deux fonctions :

  • améliorer l’expérience utilisateur. Il dévoile à vos visiteurs le contenu qui les attend, à l’image d’un sommaire, et les accompagne pour trouver la réponse à leur question ;
  • satisfaire les robots des moteurs de recherche. Ils se servent de ces balises pour analyser votre contenu et l’indexer correctement.

Pour optimiser votre référencement immobilier, accordez de l’importance aux trois balises suivantes :

  • la balise « Title ». Cette balise correspond au titre de votre page qui apparaît dans Google. Elle contient impérativement votre mot-clé et n’excède pas 560 pixels, soit environ 60 caractères. Séduisez les internautes grâce à une balise « Title » copywritée et tenez vos promesses avec un contenu qui satisfait leurs attentes ;
  • les balises Hn. Il s’agit des balises de titre et de sous-titres au sein de votre article. Elles aèrent votre texte pour une meilleure lisibilité. Reprises sous forme d’un sommaire, elles aident les internautes à se rendre directement à la partie de votre article qui les intéresse. À la seule lecture de vos balises Hn, un visiteur comprend la teneur de votre contenu ;
  • la balise meta description. C’est le petit paragraphe qui se situe sous le « Title » dans la page des résultats de recherche. Elle doit convaincre l’internaute de cliquer sur votre article plutôt qu’un autre. Google ne la lit pas, il n’en tient pas compte pour le SEO immobilier. Sa taille maximale est de 990 pixels, soit environ 160 caractères, et elle contient votre requête clé.
Guidez les internautes et les moteurs de recherche à l’aide du balisage HTML

S’appuyer sur un maillage interne performant

Réaliser un maillage interne judicieux bénéficie à vos visiteurs, mais également au référencement de votre site immobilier.

Vous optimisez l’expérience utilisateur des internautes en leur proposant des liens vers d’autres articles de votre site internet, qui vont leur apporter davantage de réponses pour le cheminement de leur réflexion. Vous les gardez plus longtemps sur votre site, ce qui diminue votre taux de rebond.

Dans le même temps, vous démontrez aux moteurs de recherche votre expertise sur le sujet traité dans vos articles. Google accorde plus de crédit à vos contenus et renforce leur positionnement.

Idéalement, insérez deux, maximum trois, liens internes pour un texte de 1 000 mots.

Travailler le maillage externe

Maintenant que vous avez connecté vos articles entre eux, ajoutez un ou deux liens qui pointent vers des sources externes de qualité. Pourquoi offrir la possibilité à vos visiteurs de quitter votre site ?

Tout simplement parce que Google accorde de l’importance aux sources externes que vous rattachez à votre contenu pour votre référencement immobilier. Elles lui permettent d’améliorer sa compréhension de votre article et de noter votre capacité à fournir des renseignements complets à vos visiteurs en recommandant d’autres articles.

Privilégiez les sources fiables, qui viennent de sites d’autorité tels que les sites gouvernementaux, et qui concernent votre requête clé. Envoyer vos lecteurs vers le site d’un assureur automobile alors que votre page parle d’agrandir son habitation n’apporte aucune valeur ajoutée. N’envoyez pas non plus vos prospects vers votre concurrent direct !

Connectez-vous à des sources fiables pour optimiser votre référencement immobilier

Paramétrez ces liens avec une ouverture dans un nouvel onglet, pour que vos visiteurs ne sortent pas de votre site internet immobilier s’ils les consultent !

Obtenir des backlinks pour améliorer le référencement de son site immobilier

Renvoyer les internautes vers des articles de qualité, c’est un très bon point. Mais, vous aussi, vous aimeriez que d’autres sites internet se réfèrent à votre contenu à forte valeur ajoutée ! Pour ce faire, déployez une stratégie de netlinking.

Gardez en tête que, pour être efficace pour votre SEO immobilier, votre netlinking doit respecter les règles suivantes :

  • obtenez des backlinks provenant de sites avec une autorité plus élevée que la vôtre ;
  • assurez-vous que les ancres des liens qui renvoient vers votre site sont optimisées et en adéquation avec le contenu du lien. Par exemple, un lien avec une ancre « Cliquez ici » perd tout son intérêt et son poids pour votre référencement. L’ancre doit reprendre un texte qui décrit le contenu de la page cible, par exemple « Syndic de copropriété Marseille » ;
  • veillez à ce que vos backlinks restent naturels et apportent une réelle valeur ajoutée aux internautes, sinon le filtre Penguin de l’algorithme Google risque de vous pénaliser.

Comment gagner ces fameux liens si convoités ? Voici quelques pistes à explorer :

  • demandez à vos partenaires, fournisseurs ou même clients d’intégrer un lien depuis leur site vers le vôtre ;
  • rédigez des articles invités sur des sites avec une forte autorité, dans votre domaine d’activité ou dans une thématique proche, dans lesquels vous ajouterez un lien externe vers votre propre site ;
  • servez-vous des réseaux sociaux. Rejoignez des groupes dans lesquels vous apporterez votre contribution. Renvoyez les internautes vers votre site, uniquement si ce dernier offre une réponse pertinente à leur question. Ces backlinks ne bénéficient pas d’un poids élevé dans l’algorithme de Google, mais ils impactent votre popularité en ligne.

Optimiser les images

La partie visuelle de votre site internet est indissociable de votre activité dans l’immobilier, qu’il s’agisse de photographies, de vidéos ou de visites virtuelles. Vous utilisez tous ces formats pour valoriser les biens que vous proposez à la vente ou à la location, et conquérir vos prospects.

Les mobinautes n’ont pas besoin d’une image de 4 000 pixels x 2 000 pixels pour leur smartphone. Pour fournir des images haute définition à vos visiteurs, sans pour autant ralentir le temps de chargement de vos pages, adaptez la taille de vos contenus aux écrans. Vous réduirez ainsi leur poids, mais pas au détriment de la qualité.

Proposez des images avec un format adapté à tous les écrans

Les robots des moteurs de recherche ne voient pas vos images. Ils ne savent déchiffrer que du code. Pour qu’ils prennent en compte vos images pour votre référencement immobilier, appliquez les consignes suivantes :

  • renommez vos images. Le nom du fichier doit se composer de mots-clés en lien avec l’image. N’utilisez pas d’accents, de majuscules ou de « _ » ;
  • complétez l’attribut ALT de la balise IMG. Cette balise sert à présenter le contenu et la fonction de l’image avec 5 ou 6 mots précis. En plus de sa fonction de traduction du visuel en mots pour les moteurs de recherche, cet attribut joue un rôle important pour l’accessibilité. Pour les malvoyants, le lecteur d’écran lira le contenu de l’attribut ALT. Et en cas de problème d’affichage, cet attribut s’affichera en lieu et place du visuel.

Améliorer le référencement local de son agence immobilière

76 % des internautes qui effectuent une recherche locale, comme « Agence immobilière Nantes », visitent les locaux de l’entreprise trouvée dans la journée selon Google !

En complément de vos mots-clés, qui couvrent toutes les requêtes locales liées à votre activité, créez impérativement une fiche sur Google My Business. Elle permettra à votre société d’apparaître dans le pack local qui s’affiche en haut des résultats avec l’encart Google Maps lors d’une recherche localisée.

Google rend visible uniquement les trois premiers résultats. Pour optimiser le référencement de votre agence immobilière vous devez absolument indiquer :

  • votre secteur d’activité ;
  • votre adresse ;
  • vos horaires ;
  • votre numéro de téléphone ;
  • l’adresse de votre site web ;
  • vos services détaillés.

Complétez consciencieusement chaque section de votre fiche Google My Business avec le maximum d’informations et de mots-clés. Mieux vous la remplirez, plus vous augmenterez vos chances qu’elle apparaisse dans le pack local.

Pour améliorer la visibilité de votre société pour les requêtes locales, profitez de la fonctionnalité « Posts » pour interagir avec vos clients. Il existe quatre types de posts pour présenter des indications spécifiques à votre audience :

  • nouveautés. Publiez des informations générales sur votre établissement, comme un nouveau service que vous proposez. Vous pouvez joindre une photo ou une vidéo, une description et un bouton d’appel à l’action (CTA) ;
  • évènements. Assurez la promotion d’un évènement dans votre société. Ce type de post doit inclure un titre, ainsi que des dates et des heures de début et de fin. Vous pouvez annexer une photo ou une vidéo, une description et un CTA ;
  • offres. Annoncez les promotions et offres de votre entreprise. Elles doivent comporter un titre, des dates de début et de fin, ainsi que des horaires. Un CTA « Voir l’offre » s’ajoute automatiquement. Vous pouvez joindre une photo ou une vidéo, une description, un code coupon, un lien et des conditions d’utilisation ;
  • mise à jour des horaires d’ouverture.

Au-delà de votre référencement immobilier, votre fiche Google My Business vous permet de collecter les avis de vos clients et d’y répondre directement. Demandez-leur de vous laisser une appréciation après chaque mission, vous rassurerez vos prospects potentiels par ces preuves sociales !

Améliorer rapidement son référencement immobilier

Une stratégie de SEO immobilier nécessite plusieurs mois de travail avant de pouvoir en récolter les premiers fruits. La production de nombreux contenus demande du temps et il faut compter plusieurs semaines après leur publication pour que Google les positionne. Si vous souhaitez obtenir des résultats immédiatement, et commencer à rentrer des mandats, tournez-vous vers le référencement payant en parallèle du référencement naturel !

Le référencement immobilier payant donne des résultats immédiats

Contrôler la diffusion de ses annonces

Gagnez du temps et ressortez la liste de mots-clés établie pour votre stratégie SEO immobilier. Les termes de recherche des internautes fluctuent en fonction de leur intention de recherche, gardez à l’esprit vos objectifs commerciaux.

Google propose cinq types de correspondance pour vos mots-clés :

  • la requête large. Elle affiche vos annonces si votre mot-clé ou ses variantes (formes mal orthographiées, synonymes ou recherches associées), sont inclus dans la requête d’un utilisateur. Ce type de requête permet l’emploi de mots-clés plus généraux.

Par exemple, pour le mot-clé « appartement », vos annonces seront diffusées par les recherches « duplex à vendre », « appartement à louer », « loft rénové », etc. ;

  • le modificateur de requête large. À l’inverse de la requête large, ce type de requête n’accepte que des variantes proches. Lorsque des internautes effectuent une recherche qui contient l’intégralité de vos mots-clés, peu importe l’ordre, vos annonces seront diffusées. En revanche, elles ne seront pas publiées si l’un de ces mots-clés n’apparaît pas parmi les termes de recherche.

Par exemple, si vous utilisez les mots-clés avec modificateur de requête large +location +appartement +lyon, Google diffusera vos annonces pour la requête « location urgente appartement vieux Lyon », mais pas pour « location loft Lyon » ;

  • l’expression exacte. Vos annonces ne seront relayées que si les mots-clés correspondent aux termes de recherche d’un internaute. Des mots supplémentaires peuvent apparaître avant ou après l’expression exacte, mais l’utilisateur ne doit pas en placer dans l’expression exacte.

Par exemple, avec « location studio Bordeaux », la recherche « cherche location studio Bordeaux pas cher » entraîne la diffusion de vos annonces, mais pas la recherche « location studio étudiant Bordeaux » ;

  • le mot-clé exact. Des variantes proches de votre mot-clé, comme des mots mal orthographiés, des formes plurielles ou des synonymes, peuvent être incluses. En revanche, aucun autre mot ne doit précéder ou suivre les termes de recherche.

Par exemple, avec [vente maison Lille], vos annonces seront diffusées pour les termes de recherche « vente villa Lille », mais pas pour la recherche « vente villa Lille centre » ;

  • les mots-clés à exclure. Vos annonces ne seront pas diffusées si votre mot-clé à exclure apparaît dans les termes d’une recherche.

Dans la quête d’amélioration de votre référencement immobilier, la création de listes de mots-clés pertinents peut s’avérer complexe et chronophage. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez laisser le soin à Google Ads de générer des annonces dynamiques à votre place. Il se sert des informations relatives à votre site internet pour personnaliser et cibler vos annonces.

Maîtriser la mise aux enchères

Vous avez finalisé vos annonces textuelles et vous avez défini le budget quotidien que vous allouez à votre campagne de publicité sur Google. Mais comment savoir que vos annonces vont apparaître correctement ? Comment connaître leur position dans les résultats de recherche ?

Dans un système d’enchères au second prix standard, l’annonceur ne verse pas le montant total de son enchère. Il n’a qu’à payer 0,01 € de plus que l’enchère la plus élevée suivante.

Par exemple, supposons que quatre annonceurs se mettent en concurrence pour un espace sur la page des résultats de recherche, et qu’ils acceptent de débourser respectivement 4 €, 3 €, 2 € et 1 € pour qu’un utilisateur clique sur leur annonce et accède à leur site web. Dans ce cas précis, l’enchère du premier annonceur est de 4 €, mais il n’aurait à payer que 3,01 €, soit 0,01 € de plus que l’enchère la plus élevée suivante.

Google Ads utilise un système d’enchères au second prix

Google Ads recourt à une version spéciale d’un système d’enchères au second prix, il se base sur le calcul du classement de chaque annonce. Ce classement s’appuie sur cinq facteurs :

  • l’enchère. Elle correspond au montant maximal que vous acceptez de dépenser pour chaque clic sur vos annonces ;
  • le seuil minimum. Si vos enchères sont inférieures au prix de réserve, vos annonces ne seront pas diffusées ;
  • le contexte de la requête. L’analyse des données des utilisateurs, telles que leur position géographique, l’appareil employé ou l’heure de la recherche. Par exemple, si Mélanie effectue la recherche « Agence immobilière Rennes » sur son smartphone à 300 mètres de vos locaux pendant vos horaires d’ouverture, vos annonces gagnent en pertinence. En revanche, si elle tape la même requête depuis son domicile sur son ordinateur à 22 heures, les annonces diffusées seront différentes ;
  • l’impact des extensions d’annonces. Google Ads évalue l’impact des informations complémentaires que vous ajoutez à vos annonces, telles qu’un numéro de téléphone ou des liens vers des pages spécifiques de votre site internet ;
  • la qualité de l’annonce au moment de la mise aux enchères. Google Ads se base sur trois facteurs pour évaluer la pertinence et l’utilité de vos annonces :
    • le taux de clics attendus. Cette prévision correspond au nombre de clics enregistrés par vos annonces, divisé par le nombre de fois où elles s’affichent. Les taux de clics, appelés CTR, révèlent la réaction des utilisateurs et permettent à Google de déterminer les meilleures annonces pour chaque requête ;
    • la convivialité de la page de destination. Une page de destination de haute qualité présente un contenu approprié et original qui aide l’utilisateur à atteindre son but. Elle est facile à parcourir, et claire quant à la nature de l’entreprise, aux interactions du site avec l’ordinateur de l’utilisateur et à l’usage prévu de ses informations personnelles ;
    • la pertinence. Elle mesure l’adéquation entre une annonce et l’objet de la recherche d’un utilisateur, et aide Google à n’afficher que des annonces utiles. Elle évite également que des entreprises paient pour leur présence dans des résultats de recherche sans lien avec leur produit ou service.

Google souhaite proposer aux internautes les réponses les plus appropriées. Optimisez ces cinq facteurs pour bénéficier du meilleur positionnement de vos annonces dans les résultats de recherche et ainsi booster le référencement de votre site immobilier.

Sélectionner son audience

Chaque fois que les internautes font appel à Google pour obtenir des réponses, ils expriment leur intention et remodèlent l’entonnoir de marketing traditionnel. Vos annonces doivent évoluer en fonction de ces attentes.

Les annonceurs performants s’efforcent de les combler en constituant différentes catégories de clients, et en élaborant des expériences personnalisées et opportunes pour chaque étape du parcours client. Diffuser des annonces utiles et pertinentes est le seul moyen de susciter véritablement l’intérêt des prospects.

Les solutions d’audience de Google Ads vous permettent de créer des listes d’audience à mettre en correspondance avec vos groupes d’annonces. Vous envoyez le bon message au bon client avec la bonne enchère. C’est primordial, car les internautes d’aujourd’hui souhaitent profiter d’expériences fluides sur tous les canaux en recevant des réponses précises et justes, ni plus ni moins.

Ces solutions vous aident à atteindre les objectifs marketing suivants :

  • gagner en notoriété ;
  • concevoir des audiences personnalisées ;
  • augmenter le nombre de mandats et fidéliser vos clients existants.

Optimiser votre visibilité sur la toile pour attirer plus de leads sur votre site internet passe par une double stratégie de référencement immobilier. Elles cohabitent et sont complémentaires l’une de l’autre, tout comme peuvent l’être une campagne publicitaire et la prospection téléphonique. Pour obtenir des résultats rapides, vous diffusez vos annonces sur Google pendant une courte période afin de ne pas engloutir tout votre budget. Dans le même temps, vous travaillez vos contenus pour vous positionner durablement devant vos concurrents dans les résultats des moteurs de recherche grâce au SEO immobilier.

Rencontrez-vous des difficultés pour améliorer votre référencement ? Posez vos questions en commentaire !

Laisser un commentaire