Lecture : 15 min.

Mots-clés en référencement : loi de l’offre et de la demande

Pas le temps de lire notre article ?

Mots-clés en référencement : la loi de l'offre et de la demande
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Pourquoi vos textes n’apparaissent-ils pas en première page de Google ? Votre site vous semble pertinent et riche d’informations. Alors pourquoi ne vous trouve-t-on facilement sur le web qu’à condition de taper le nom de votre entreprise ? La solution se cache dans les mots-clés en référencement naturel.

Vos contenus doivent s’articuler selon un fil conducteur à ne jamais perdre des yeux : la requête clé. La rédaction d’un article répond avant tout à la loi de l’offre et de la demande. Si vous donnez une information que personne ne veut, elle ne sera pas vue, mais pourra être bien positionnée, surtout si vous êtes le seul à en parler. Si vos textes traitent de sujets qui captivent la toile, vous ne serez sûrement pas le premier à en proposer. Vous apparaîtrez dans les résultats de recherche, mais loin derrière vos concurrents qui ont une longueur d’avance sur vous. Comment faire alors ?

La stratégie la plus favorable consiste à vous placer là où les autres ne sont pas — encore — sur des questions pour lesquelles les internautes attendent une réponse pertinente. Devez-vous pour cela avoir l’idée du siècle ou changer de business ? Non ! Je vous propose de découvrir la magie des expressions de recherche qui apportent un renseignement clair à une demande précise. Vous vous imposerez bientôt comme un expert aussi bien auprès de vos cibles que de Google.

Des mots-clés en référencement pour répondre à la demande précise d’un internaute

Les mots-clés en référencement se constituent d’un ou de plusieurs termes, voire d’une phrase entière. Ils correspondent à une question rédigée par un internaute dans un moteur de recherche. Comment identifier ces fameuses questions ? Comment savoir si elles sont fréquemment posées ?

Ces interrogations doivent vous guider dans le choix des termes qui composeront le socle des textes de vos pages et de vos articles.

Sur Internet, répondre à une demande présente un double intérêt :

  • satisfaire des cibles ;
  • améliorer son positionnement dans les résultats de recherche.

Mot-clé principal : votre produit vedette

Un exemple de requête principale pour une entreprise agroalimentaire

Imaginons que vous soyez la PME MilleDélices spécialisée dans la production et la vente de confitures.

Supposons que Sarah tape dans la barre de recherche de Google la requête suivante : « comment préparer confiture pêche ».

Ces quelques mots deviennent une requête principale pour votre entreprise qui est en mesure d’apporter une solution à Sarah.

Vous proposez un article qualitatif qui répondra à la question : comment préparer une confiture de pêches ? Vous rédigez pour Sarah, car vous pouvez en retirer un intérêt économique. Vous êtes une PME et non pas un blog amateur ou une association. Si votre produit vedette est la confiture de pêches, vous positionner sur ce mot-clé en référencement améliorera la visibilité de votre offre commerciale par les consommateurs.

L’idée consiste à faire entrer Sarah dans votre entonnoir de vente. Vous lui proposez un article avec :

  • une recette de confiture de pêches ;
  • des liens de maillage interne vers d’autres préparations qui intègrent de la confiture de pêches ;
  • des liens commerciaux vers la confiture de pêches que vous produisez depuis des années et qui a reçu la médaille d’or l’an passé.

Une requête clé renseigne et convertit

Sarah est satisfaite. Elle dispose de la recette dont elle a besoin, mais elle a aussi découvert la complexité des étapes de réalisation et elle n’a pas tout le matériel nécessaire dans sa cuisine.

Aucun problème, car votre article la guide en deux clics vers votre boutique en ligne.

Elle pourra recevoir un pot tout prêt chez elle en moins de 48 h. Vous lui rendez service et vous gagnez une cliente.

Des mots de recherche se déclinent à l’infini

Les mots-clés en référencement se présentent sous différentes formes :

  • question : comment faire de la confiture ;
  • mot isolé : confiture ;
  • mot composé : confiture bio de pêches ;
  • phrase : confiture de pêches qui ne rate jamais ;
  • détail technique : cuisson au chaudron ;
  • citation : À la saint Anatole Confiture dans la casserole ;
  • etc.

Les interrogations du cerveau humain sont infinies et parfois étranges.

Un jour, Sébastien demandera peut-être à Google : « recette clafoutis dégoutant cornichon et dentifrice ». Si vous souhaitez le renseigner, vous pouvez écrire un article, mais quel sera l’intérêt pour vous ? Il y a fort à parier que vous aurez peu de concurrence, mais qu’à part Sébastien, personne ne vous lira, d’où l’importance de ne pas ranker sur n’importe quel mot-clé !

Requête secondaire : vos produits d’appel

Les requêtes secondaires reformulent votre mot-clé principal. Elles correspondent à toutes les façons de dire la même chose. En nuançant un terme, vous offrez la possibilité de faire d’une pierre deux coups et de répondre à plusieurs questions proches dans un seul article.

Sarah obtient un résultat, mais Julie qui vient de réaliser une cherche sur « recette confiture fruit été » aussi, car sa demande est une requête secondaire de votre article.

Les requêtes secondaires représentent des produits d’appel pour diriger l’internaute vers votre produit vedette : la confiture de pêches. Ainsi dans votre article, vous pouvez :

  • suggérer la préparation de confitures d’autres fruits estivaux ;
  • envoyer vers encore plus de recettes et d’astuces cuisine ;
  • ajouter un maillage interne vers les liens de commande de vos confitures de pêches, d’abricots, de cerises, etc.

Champs lexicaux et sémantiques : la diversité de votre offre

Vos mots-clés principaux et secondaires définis, la rédaction du texte peut commencer. Pour vous positionner parmi les meilleurs, vous devez :

  • Connaître votre cible et la transformer en client

Sarah doit savoir comment préparer une confiture de pêches à la suite de la lecture de votre article, sinon elle sera déçue et ira chercher une solution auprès de la concurrence. Sarah devient une cliente potentielle. Le marketing de contenu offre des informations gratuites pour vous faire connaître de votre audience.

Sarah peut vouloir cuisiner une confiture pour plusieurs raisons :

  • elle aime les tartines ;
  • elle adore les pêches ;
  • elle souhaite faire plaisir à quelqu’un ;
  • elle a trop de fruits dans son verger ;
  • etc.

Votre thématique l’intéresse et vous lui avez rendu service quand elle a voulu préparer une confiture de pêches. Si votre site lui plaît, elle le consultera sûrement à nouveau et y effectuera peut-être un achat.

  • Faire comprendre à Google de quoi vous parlez

Pour indexer et décider de la qualité d’un texte, les moteurs de recherche ne lisent pas les articles comme les internautes. Ils se contentent de vérifier le contexte général du contenu pour le répertorier.

Comme quand vous parcourez un document dans une langue que vous ne maîtrisez pas. Vous ne comprenez que certains mots qui vous permettent toutefois de saisir le contexte. Google fonctionne pareil.

Pour l’aider à y voir clair, enrichissez votre contenu avec du vocabulaire adapté. Plus vous développerez les champs lexicaux et sémantiques autour de vos mots-clés en référencement, plus Google pensera que votre texte semble intéressant et mérite d’être bien positionné.

Quelques exemples de mots de vocabulaire pertinents :

confiture(s)marmelade(s)gelée(s)
coulisfruit(s)fruit(s) d’été
pêche(s)pêche(s) jaune(s)pêche(s) plate(s)
abricot(s)nectarine(s)sucre
sucre de cannechaudroncuisson
pectinejus de citrontartine(s)
petit déjeunergoûterdessert

Google ne doit pas croire que vous faites référence à la pêche en eau douce ou à une peau de pêche, plutôt qu’à la douce saveur de la pêche. Se retrouver parmi des articles traitant de pisciculture ou de cosmétiques, ne vous apportera à coup sûr aucune visibilité et aucun nouveau client !

Astuce ! Google pénalise le bourrage de mots-clés en référencement, autrement appelé keywords stuffing. Votre vocabulaire doit être riche, mais pertinent et correctement positionné dans votre texte.

Des expressions de recherche proches qui ne se valent pas et s’utilisent différemment

Des sujets incontournables selon votre secteur d’activité

Le choix des mots-clés dépend de :

  • votre secteur d’activité ;
  • des requêtes qui s’y rapportent ;
  • des prestations, services ou produits que vous voulez mettre en avant.

Pour un bon référencement, répondez à la demande des internautes tout en intégrant à votre site les produits que vous voulez faire connaître. Votre PME doit trouver le meilleur compromis entre les requêtes clés en lien avec votre domaine d’activité et certaines spécificités à valoriser.

Reprenons notre exemple. MilleDélices vient de créer une marmelade incroyable. Elle possède la saveur du citron conservée au réfrigérateur et prend un parfum d’orange à température ambiante. Une marmelade dont le goût varie selon les conditions de conservation, c’est inédit !

Personne ne cherchera ce produit au début. Vous pourrez rédiger des articles qui feront référence à cette nouveauté, mais vous travaillerez avant tout des requêtes plus populaires qui apporteront une plus grande visibilité à vos produits et, par suite, à vos nouveautés.

Offrir des contenus classiques recherchés par les internautes en intégrant une remarque avec un lien cliquable vers cette surprenante création aidera sans aucun doute à la faire connaître. Au fil des mois, les recherches sur la confiture BiGoût de MilleDélices augmenteront fortement !

Le même principe s’applique pour une marque. À la création de votre entreprise, personne ne cherchait MilleDélices, alors que maintenant vous occupez certainement tous les liens de la première page de la SERP avec le nom de votre enseigne.

Des requêtes inutiles à oublier ou contourner

Malheureusement, vous délaisserez au moins temporairement certaines expressions de recherche :

  • les requêtes courtes et très compétitives si vous venez de vous lancer dans un secteur. Par exemple, ranker sur « confiture fraise » est trop concurrentiel face aux géants qui vous dominent ;
Analyse de la concurrence sur la requête clé « confiture fraise »
  • les requêtes qui n’intéressent personne, comme « gelée haricot vert ». J’ai effectué la recherche pour voir. Je vous conseille de tester. Il y a peu de résultats, mais des choses surprenantes. Mais si cela se trouve dans six mois ou un an, la gelée aux haricots verts deviendra le produit incontournable de toutes les tables de petit déjeuner ! À délaisser, mais pas à oublier.

Que faire alors si vous avez créé une confiture à la fraise toute simple, mais dont la saveur vaut le détour ? Comment la faire connaître ?

La longue traine pour vaincre la concurrence

Vous devez intégrer la requête « confiture fraise » dans ce que l’on nomme en référencement naturel, une requête de longue traine.

Internet foisonne de contenu et la concurrence est rude sur la plupart des secteurs d’activités. Pour vous démarquer si votre entreprise est jeune, petite ou méconnue, vous devez tenter de vous positionner grâce aux requêtes de longue traine.

Ce sont des questions plus spécifiques que posent les internautes. Elles visent à obtenir des articles plus précis. Par exemple :

  • confiture fraise et basilic facile ;
  • confiture fraise et piment rapide ;
  • confiture fraise acidulée ;
  • confiture fraise rapide et pas cher ;
  • etc.

Les possibilités sont infinies, mais là encore veillez toujours à répondre à une demande. Ne proposez pas un article que personne ne lira, même s’il est très bien positionné, car seul dans sa catégorie. « Confiture fraise salée aux cornichons » aura le mérite d’être une requête de longue traine originale, mais totalement inutile…

Une promesse de contenu à tenir pour garder l’internaute sur une page web

Des textes qui présentent votre offre

Vous connaissez maintenant votre fil conducteur à travers une requête clé ou une longue traine sélectionnée selon la concurrence dans votre secteur.

Votre site Internet comprend à minima une page d’accueil, une page à-propos, une ou plusieurs pages avec ce que vous vendez et une page de contact. Vous vous demandez peut-être comment répondre au sein de toutes ces pages à une attente précise des internautes tout en mettant votre enseigne en valeur.

Je ne vous cache pas qu’un site pauvre en contenu ou un site one-page auront beaucoup de mal à se positionner sur autre chose que le nom de sa marque. Vous avez la possibilité de vous faire connaître en dehors de la toile. Mais si votre stratégie repose sur le web marketing, vous avez tout intérêt à ce que les gens vous découvrent sur Google et viennent ensuite vous voir en boutique, plutôt que l’inverse.

Optez pour un compromis entre des textes qui traitent des requêtes pertinentes pour vos cibles et des contenus qui présentent vos particularités. Vous obtiendrez un bon positionnement de vos articles qui résolvent un problème et les internautes verront vos autres contenus en naviguant de page en page. Pour cela, visez toujours l’excellence.

Vos textes doivent donner envie au lecteur d’en savoir plus et d’être dirigé vers davantage de pages.

Astuce ! À cette étape du processus, nous entrons dans ce qui relève de l’expérience utilisateur. Vous développez une stratégie pour séduire vos prospects et vous faire tout simplement connaître, grâce à ce fameux premier contenu qui aura retenu leur attention.

Des contenus qui répondent à une demande

Pour faire venir les internautes, la façon la plus simple d’y parvenir durablement consiste à intégrer un blog à votre site Internet. Il présente l’avantage de donner une image dynamique de votre entreprise (lorsqu’il est régulièrement alimenté) et de fournir plusieurs contenus susceptibles de répondre aux requêtes de vos cibles.

Le blog permet également de démontrer votre savoir-faire, votre expertise et vos expériences bien mieux qu’une page à-propos ne racontera votre histoire. Un rédacteur spécialisé en storytelling vous concoctera un descriptif accrocheur qui transformera votre parcours en une épopée fantastique. Mais si vous n’avez pas de preuves de vos compétences, vos prospects ne seront jamais totalement séduits, même si votre vie est originale.

Vous pouvez varier les formats au sein de votre blog (billets, interviews de partenaires ou clients, études de cas…) tout en travaillant de nombreuses requêtes clés. À raison d’un billet de blog toutes les deux semaines, votre site devrait rapidement s’enrichir de nouveaux termes.

Des volumes de recherche variables selon votre intention

Quand vous choisirez les mots-clés en référencement qui composeront les textes de votre site, vous aurez tendance à vouloir vous positionner sur les plus recherchés. N’oubliez pas que ce sont souvent les plus concurrentiels !

Au-delà de cet inconvénient, votre entreprise communique auprès de vos cibles à différents niveaux de son entonnoir de vente. Vous trouverez ainsi trois types de mots-clés du volume de recherche le plus élevé au plus faible :

  • informationnels qui renseignent Sarah sur la meilleure façon de préparer une confiture de pêches, les étapes qui s’y rapportent… ;
  • commerciaux qui dirigent Sarah vers un choix de confitures déjà prêtes à consommer, vers des avis sur la difficulté de confectionner soi-même sa confiture… ;
  • transactionnels pour inviter Sarah à passer commande sur votre site à travers le détail des prix, les modalités de paiement et les points de retraits.

Ces mots ne vous apporteront pas tous la même visibilité, mais ils font aussi partie de votre stratégie web marketing globale.

Vous positionner dans les trois premiers résultats de Google pour expliquer comment préparer une confiture de pêche n’est pas une fin en soi pour une entreprise.

Les sources d’inspiration pour trouver la requête clé juste qui qualifie le trafic d’un site Internet

Vous vous demandez sûrement comment faire pour devenir mentaliste et deviner les mots-clés en référencement les plus recherchés par les internautes. Ne vous inquiétez pas, seules une bonne stratégie et une imagination débordante sont nécessaires.

La meilleure boîte à idées : votre cerveau

Vos responsabilités vous empêchent parfois de réfléchir simplement et vous n’avez pas la moindre idée des requêtes qui pourraient vous faire devenir le meilleur sur Google.

La rédaction web nécessite créativité, curiosité et diversité. La tête dans le guidon, vous pouvez passer à côté des mots essentiels à votre bon référencement.

Astuce ! Si vous n’avez pas le temps d’inventorier les mots-clés de votre activité, vous pouvez confier cette étape à un rédacteur web repu à cet exercice. Il vous proposera une liste longue comme le bras de sujets en rapport avec vos produits. Vous vous rendrez vite compte que ce sont des termes que vous utilisez sans cesse.

De nombreux outils sources d’inspiration

Pour vous assister dans la création d’un planning éditorial qui reprendra l’ensemble des requêtes que vous devriez traiter, aidez-vous d’outils en ligne tels qu’Ubersuggest, SEMRush ou Google lui-même.

Ils présentent l’avantage de vous donner des informations sur les :

  • volumes de recherche ;
  • la compétitivité des mots-clés ;
  • la saisonnalité des recherches.

Commencez par établir une liste de mots-clés en référencement qui vous semble intéressante et allez ensuite vérifier leur pertinence.

La requête clé « confiture de pêches » est peut-être beaucoup plus demandée que « confiture pêches ». Dans ce cas, vous devrez travailler la première. Même avec une imagination fertile, vous n’auriez pu le deviner sans outils d’analyse.

De même, ces outils vous indiqueront peut-être qu’aucune recherche n’est effectuée sur « confiture pêche » au mois de décembre. Inutile de publier un article de 2 000 mots sur le sujet quelques jours avant Noël, gardez-le pour une parution en juin.

Astuce ! Google met entre quatre à six semaines pour positionner un texte. Si vous souhaitez que votre contenu soit découvert en août, publiez-le au plus tard mi-juin.

Un pic de recherche a lieu au mois d’août depuis plus de dix ans sur le thème des confitures. Incroyable, car les consommateurs en mangent toute l’année et que des fruits poussent en toutes saisons. C’est pourtant bien en août que les internautes s’interrogent le plus à ce sujet. Savez-vous pourquoi ? Je vous laisse réfléchir…

Analyse de la saisonnalité de la requête principale « confiture » depuis 2004

L’espionnage de vos concurrents

Vous n’avez pas besoin de pirater le réseau informatique de vos concurrents ni de kidnapper l’un de leurs employés pour leur soutirer des informations.

Allez juste voir ce qu’ils écrivent sur leur site et leurs réseaux sociaux. Analysez leur positionnement sur Google et proposez tout simplement mieux.

Bien entendu, si votre activité est récente et que vous souhaitez détrôner un géant du secteur, armez-vous de patience et persévérez dans la production de contenus. L’ancienneté, la renommée et l’e-réputation ne s’établissent pas en quelques jours.

Tout comme une confiture doit mijoter entre 15 et 45 minutes pour être parfaite, cela vous prendra un certain temps pour travailler vos textes, votre stratégie et vous placer sur le maximum d’expressions de recherche en rapport avec votre domaine et les produits que vous vendez.

Les mots-clés et leur utilisation n’ont maintenant plus de secrets pour vous. Il ne vous reste plus qu’à optimiser vos contenus existants en fonction de ce que vous venez d’apprendre, et à structurer les nouveaux autour de la requête clé que vous aurez déterminée. Vous constaterez d’ici quelques mois que vos articles s’affichent désormais en première page des résultats de Google. Les visites sur votre site augmenteront de façon substantielle.

Nous vous accompagnons dans la mise en place d’une stratégie de marketing de contenu efficace sur votre chiffre d’affaires. Vous gagnerez du temps à investir dans le développement de votre offre commerciale ou dans la fidélisation de vos clients. Vous disposerez de textes qualitatifs répondant parfaitement aux attentes des internautes. Prêt à dresser la liste de vos mots-clés en référencement ?

Laisser un commentaire