Supporter la chaleur estivale : fondez pour ces 13 conseils

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Notes :
5/5

Cet article prend 11 minutes à lire et comporte 2528 mots.

Vous attendiez l’été depuis des mois. Les longues journées à flemmarder à l’ombre. Le soleil qui réchauffe votre corps et votre cœur. Le chant des oiseaux et des insectes qui vous berce. La végétation qui se développe à vue d’œil. Les écosystèmes grouillant de vie, et puis soudain, c’est le silence. Il fait trop chaud ! La nature se met à l’arrêt. La chaleur vivifie tandis que la canicule assomme. Et vous ? Vous souffrez dans cette fournaise. Vous rêvez de batailles de boules de neige et de journées pluvieuses… L’insolation vous guette, non ? Ne stressez pas, vous allez finir par suffoquer. Comment supporter la chaleur estivale ? Gardez les idées fraîches et fondez sur ces 13 conseils pour une saison sans coup de chaud. Essuyez les gouttes de sueur qui perlent sur votre front, servez-vous une boisson désaltérante et découvrez l’ultime astuce qui va faire frissonner votre été.

L’hydratation : un fondamental pour passer une saison sans coup de chaud

1.     Boire, boire et boire encore de l’eau 

Votre corps se compose à plus de 60 % d’eau. Autant dire que de fortes températures couplées à une sudation accrue contribuent à son élimination. Votre objectif consiste à contrer les pertes en buvant de l’eau en grande quantité pour supporter la chaleur estivale, même quand vous n’avez pas l’impression d’avoir soif.

Votre circulation s’améliorera. Votre peau rayonnera. Vous éviterez les migraines caractéristiques d’une déshydratation et les chaudes journées d’été vous sembleront moins longues.

2.     Éviter certaines boissons déshydratantes

Bannissez pendant quelques temps l’alcool et le café qui déshydratent l’organisme.

L’eau de coco est à la mode, mais n’en abusez pas, car en grande quantité cette boisson tendance possède des propriétés diurétiques à fuir en plein été.

Si vous en avez assez de vous gorger d’eau claire, ajoutez-y quelques gouttes de sirop de menthe glaciale qui accentue son effet rafraîchissant. Optez sinon pour un thé glacé maison. Préparé si possible à partir de véritables feuilles de thé vert, agrémenté de fruits de saison, de feuilles de menthe et d’un trait de sirop d’agave pour une touche gourmande, mais faible en calories, qui vous régalera. Un délice pour supporter la chaleur estivale !

3.     Humidifier son corps avec un linge mouillé pour se rafraîchir

Un organisme correctement hydraté n’empêche pas de souffrir de la chaleur lorsque les températures deviennent caniculaires. L’atmosphère s’alourdit et l’air semble irrespirable. Cette sensation de se trouver dans un four peut être compensée par l’application d’un linge humide sur votre peau à des endroits stratégiques comme le recommande le ministère des Solidarités et de la Santé.

Se rafraîchir en été
Prendre une douche ou s’humidifier le corps aide à supporter la hausse du mercure

Les points où les vaisseaux sanguins affleurent sont à privilégier : intérieur des coudes, arrière des genoux et tempes. Instantanément, un sentiment de bien-être s’emparera de vous. Parfait, car il n’y a rien de pire que de s’énerver pour augmenter encore sa température corporelle ! La fraîcheur ressentie quand le vent touche un animal à sang chaud sans que la température extérieure change se nomme le refroidissement éolien. Aucun ventilateur ou climatiseur n’égale son efficacité.

Mouiller vos cheveux lorsque vous prendrez une douche tiède vous rafraîchira durablement. Pensez-y, mais optez pour un shampoing très doux, car les lavages quasi quotidiens de l’été fragilisent votre cuir chevelu.

4.     Consommer des aliments riches en eau

L’alimentation apporte beaucoup d’eau à votre organisme. Augmentez votre consommation de fruits et de légumes. Ça tombe bien, ceux qui sont le plus gorgés d’eau sont de saison et raviront vos papilles.

Voici quelques exemples d’aliments riches en eau :

  • le concombre (96 % d’eau) ;
  • le chou chinois (95 % d’eau) ;
  • la tomate crue (94 % d’eau) ;
  • le pamplemousse (89 % d’eau).

Composez vos menus d’été à base de salades, fruits frais, gaspachos, carpaccios et glaces maison et effectuez le plein de vitamines et d’eau pour supporter la montée des températures.

S'hydrater par l'alimentation
Les fruits sont une source importante d’eau à consommer presque sans modération !

Les attitudes fraîcheur : les indispensables pour supporter la chaleur estivale

5.     Bannir la chaleur de son logement

La chaleur estivale semble pouvoir s’infiltrer partout. C’est vrai. Alors pour protéger votre logement et empêcher l’air chaud de rentrer : aérez aux heures où la température descend en dessous de celle de votre intérieur et fermez immédiatement volets et stores dès qu’elle passe au-dessus.

Vivre dans le noir n’est pas plaisant, mais l’obscurité contribue à diminuer la température d’une pièce et agit également sur votre inconscient pour vous donner l’impression qu’il fait plus frais.

Profitez-en pour flemmarder et vous ressourcer lors de longues siestes. L’été sert aussi à ça !

6.     Fuir les fortes températures

Évitez de sortir entre 11 h et 18 h afin de ne pas échauffer votre corps qui mettra d’autant plus de temps à se rafraîchir et perdra parallèlement beaucoup d’eau.

Restreignez votre utilisation d’équipements qui génèrent de la chaleur. Par exemple, reporter votre envie de préparer une succulente tarte aux fruits de saison. Votre four se comporte comme un radiateur lorsque vous l’ouvrez. De même pour l’aspirateur, à remplacer temporairement par un bon coup de balai. Débranchez également la plupart de vos appareils électroniques. S’ils restent en veille, c’est qu’ils peuvent être éteints !

Anecdote qui prête à sourire : évitez de vous éventer. Écologique, car il ne consomme pas d’énergie au contraire d’un ventilateur ou un climatiseur, l’éventail peut, au même titre que ces homologues électriques, générer un apport de chaleur. Agiter le poignet donne chaud et l’air brassé vous semblera petit à petit se réchauffer.

7.     Réduire ses activités au minimum

Limitez vos efforts. Si vous êtes un grand sportif, attendez des journées plus fraîches pour courir ou pratiquer une activité physique en extérieur. Votre corps consomme beaucoup d’énergie pour lutter contre la chaleur, ne lui demandait pas en plus d’assurer une heure de footing quotidienne. Même avec une excellente condition physique, une insolation s’attrape vite.

Si rester à la maison dans l’obscurité commence à vous peser, misez sur les activités en intérieur : cinéma, bibliothèque, piscine, patinoire, musée… tout en évitant les lieux climatisés à l’extrême comme les centres commerciaux. En plus de contribuer au réchauffement de l’atmosphère, votre retour à l’extérieur sera d’autant plus pénible après une heure passée à 18°C.

L’idéal pour se rafraîchir intelligemment consiste à se réfugier dans des locaux dont la température est inférieure de 5 °C à l’air extérieur.

8.     S’endormir avec un sentiment de fraîcheur

En été, les nuits se révèlent très pénibles. Vous tardez à vous endormir à cause de l’inconfort de températures beaucoup trop élevées, quand on sait qu’une chambre doit idéalement être maintenue à 16 °C.

Vous tournez, vous vous agacez et l’air vous semble encore plus irrespirable.

Quelques bonnes habitudes favorisent l’endormissement en attendant un bel orage et une chute du mercure :

  • mangez léger au dîner pour faciliter votre digestion et émettre ainsi une moins forte chaleur corporelle ;
  • misez sur des aliments riches en tryptophane qui possède des vertus calmantes et soporifiques : camomille, cerises, pâtes, légumes secs… ;
  • douchez-vous à l’eau tiède avant d’aller vous coucher et séchez-vous succinctement ;
  • évitez toujours les excitants : café, alcool et tabac ;
  • laissez les fenêtres entrouvertes et fixez-y un linge mouillé qui humidifiera l’atmosphère pour une sensation de fraîcheur immédiate. Investissez dans une moustiquaire pour ne pas subir d’autres nuisances une fois endormi.

Commencez une matinée d’été bien reposé aide à supporter une nouvelle journée caniculaire. En plus, vous arriverez à vous lever aux aurores et pourrez aérer un maximum votre logement avant la montée en puissance des températures.

La sécheresse sévit pendant la canicule
En été, tous les écosystèmes souffrent. Pensez également à la nature et économisez les ressources

Les sorties dans la fournaise : la précaution avant tout pour éviter l’insolation

9.     S’habiller pour affronter la canicule

Si vous devez aller travailler ou sortir impérativement, portez des vêtements amples qui favorisent la circulation de l’air. Privilégiez les couleurs claires afin que la chaleur ne se concentre pas sur vous. Les matières naturelles comme le coton ou le lin sont écologiques, très agréables et respirantes pour une meilleure évacuation de la transpiration.

Restez le plus possible à l’ombre. N’abusez pas des crèmes solaires qui nuisent à l’environnement et à votre peau, misez sur des manches longues, mais fluides et sur le total look camouflage de star : lunettes de soleil et chapeau XXL.

Si vous travaillez en extérieur, une astuce consiste à porter un tee-shirt ou une casquette mouillée pour atténuer l’impression de chaleur. Pour un effet optimisé, laisser votre vêtement quelques minutes au congélateur. Sensation glaçon assurée ! Les plus frileux hésiteront peut-être même à tenter l’expérience.

10.  Se préparer à la conduite en période caniculaire

  • Pour les déplacements du quotidien

En voiture, la climatisation semble votre alliée de l’été, mais c’est un faux ami. Premièrement, elle pollue par la chaleur qu’elle émet pour produire du froid et les fluides frigorifiques contribuent à la destruction de la couche d’ozone.

Ensuite, la tentation de transformer votre véhicule en réfrigérateur est grande, mais le choc à la sortie se révèlera d’autant plus brutal et très mauvais pour votre santé. Système sanguin et conduits ORL souffrent des variations de température incessantes.

L’habitacle de votre voiture ne doit pas offrir une différence de plus de 5 °C avec l’extérieur. En outre, n’enclenchez pas la climatisation immédiatement au démarrage, commencez par ventiler l’intérieur en ouvrant les vitres.

Bien sûr, stationnez-vous si possible à l’ombre ou dans un parking couvert.

Quoi qu’il en soit, minimisez vos déplacements, d’autant plus que la pollution est accrue en période de canicule.

Si vous n’avez pas le choix, emportez avec vous un linge humide, entrouvrez les vitres pour faire circuler l’air et placez-y des protections solaires. Évidemment, ne prenez jamais la route sans une bouteille isotherme remplie d’eau.

  • Sur le chemin des vacances

Effectuez une pause toutes les deux heures, pour vous, mais également pour votre voiture qui souffre aussi de la chaleur.

Adaptez-vous en modulant vos horaires de conduite. Se retrouver dans un embouteillage en pleine canicule offre un avant-gout de l’enfer !

Enfin, ne laissez jamais un enfant ou un animal dans un véhicule ! Cette consigne s’applique, peu importe la période de l’année, mais en été, elle relève de la survie ! La température à l’intérieur de l’habitacle peut atteindre 70 °C en quelques minutes quand il fait 40 °C dehors.

Les réflexes santé : la vigilance pour éviter l’hyperthermie

11.  Prendre des nouvelles des personnes fragiles de son entourage

Accordez une attention toute particulière à votre entourage vulnérable : bébés, enfants, femmes enceintes, personnes âgées ou souffrant de problèmes de santé.

Les personnes cardiaques ou présentant des infections respiratoires sont sensibles lors des épisodes de fortes chaleurs. Prenez de leurs nouvelles et rappelez-leur les bonnes pratiques à appliquer en cas de canicule.

Souvent, les gens sont têtus et ne comprennent pas que vous ne souhaitez que leur bien. N’hésitez pas à élever la voix pour vous faire entendre !

12.  Savoir reconnaître les signes d’une hyperthermie

En cas de signes d’hyperthermie, autrement dit si vous pensez avoir subi un coup de chaleur, allongez-vous à l’ombre et dans un endroit froid, buvez beaucoup et aspergez-vous d’eau.

Généralement, des symptômes tels qu’étourdissements, nausées, vomissements, sudation excessive, maux de tête et parfois somnolence disparaîtront en quelques heures.

Par contre, si vous constatez des marques importantes de déshydratation chez vous ou l’un de vos proches, n’attendez pas et appelez les secours. Un coup de chaleur grave peut entraîner purement et simplement un arrêt cardiaque.

13.  S’informer de l’évolution de la situation météorologique

Consultez régulièrement le site de Météo-France pour vous tenir informé de l’évolution des températures et éviter ainsi de sortir au pire moment ou juste avant l’orage qui rafraîchira enfin et durablement votre environnement.

Votre compagnie d’assurance met peut-être à votre disposition un service d’alerte sur votre département. Renseignez-vous, les données transmises s’avèrent souvent très fiables et vous permettront de passer une saison sans coup de chaud.

Vous voilà prêt à affronter un été caniculaire. En définitive, l’essentiel consiste à boire beaucoup, à se mouvoir le moins possible et à prendre soin de soi et de ses proches. N’est-ce pas finalement ce que nous avons de mieux à faire par tous les temps ?

Et vous, quelles sont vos astuces rafraîchissantes pour l’été ? Partagez-les en commentaires.

Laisser un commentaire